Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Accessibilité
Haut de page

Up

Traitement chirurgical du glaucome 09/09/2013

G9A1123-718x384

Le recours au traitement chirurgical du glaucome est réservé aux circonstances où la thérapie médicale est inappropriée, mal tolérée, dépourvue d’efficacité ou mal appliquée par un patient, et où le glaucome demeure incontrôlé, donnant des signes de progression ou risquant fortement de s’aggraver. Le but de la chirurgie est de favoriser la filtration et le drainage de l’humeur aqueuse.

À l’Institut de la Màcula, nous choisissons la meilleure technique chirurgicale en fonction des caractéristiques du patient et de l’évolution du glaucome.

Trabéculectomie

La trabéculectomie est une chirurgie filtrante, avec incision d’épaisseur partielle, qui consiste à créer une voie d’évacuation de l’humeur aqueuse depuis la chambre antérieure de l’œil jusqu’à l’espace sous-conjonctival, ce qui crée une bulle de filtration sous-conjonctivale.

Elle est indiquée pour faire baisser la pression intraoculaire lorsque le traitement à base de médicaments antihypertenseurs est insuffisant et que la maladie progresse.

Le succès de cette intervention dépend souvent du traitement postopératoire et de sa capacité à modifier le fonctionnement de la fistule. L’objectif de l’intervention est la cicatrisation complète des blessures épithéliale et conjonctivale, mais avec cicatrisation incomplète de la plaie sclérale.

 

Sclérectomie profonde non perforante

Les premières interventions non perforantes pour soigner le glaucome ont été décrites au début des années soixante-dix du siècle dernier. Leur objectif était de faire baisser la pression intraoculaire et donc d’éviter certaines complications de la trabéculectomie standard.

La sclérotomie profonde non perforante est une chirurgie de drainage dont le but est de faire baisser la pression intraoculaire. Elle permet l’évacuation de l’humeur aqueuse depuis la chambre antérieure de l’œil jusqu’à l’espace sous-conjonctival sans perforer la chambre antérieure.

On réalise un volet scléral superficiel et une dissection sclérale profonde à la base, pour ne laisser qu’une fine couche de sclère et de membrane de Descemet. Pour y parvenir, il est essentiel que l’angle irido-cornéen soit ouvert. On obtient ainsi une baisse de la pression intraoculaire à travers une méthode plus physiologique.

Il s’agit d’une chirurgie efficace et moins invasive, mais techniquement difficile.

 

Implants de drainage de l’humeur aqueuse ou de valves

Il s’agit d’une chirurgie de glaucome qui consiste à insérer un implant ou une valve qui relie, à l’aide d’un tube, l’espace intraoculaire à l’espace sous-conjonctival avec un réservoir.

Plusieurs types d’implants ont été développés pour une meilleure filtration. Ils permettent de dériver l’humeur aqueuse vers l’espace sous-conjonctival équatorial.

Les valves ou implants de drainage pour glaucome que l’on utilise actuellement sont composés d’un tube que l’on place dans la chambre antérieure, dans le sillon ciliaire ou à travers la cavité vitréenne, si le patient a été soumis à une vitrectomie. L’humeur aqueuse circule à travers cet implant jusqu’à un réservoir extraoculaire, que l’on place dans la région équatoriale sur la sclère.

De tels implants sont réservés aux cas de glaucome les plus complexes, pour lesquels la chirurgie filtrante traditionnelle a échoué, ou a de fortes chances d’échouer, ou lorsque l’intervention ne peut être réalisée car l’état de la conjonctive ou de l’angle ne le permet pas.


Pathologies analogues

· Glaucome à angle ouvert

· Glaucome à angle fermé


Author

Dr Marta Pazos, médecin
Inscrite à l'ordre des médecins de Barcelone, sous le numéro 38658
Ophtalmologiste
Spécialiste du glaucome

Last modified 15 June, 2018 - 9:45