Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Accessibilité
Haut de page

Up

Greffe de cornée 05/09/2013

Transplante corneal

Cette intervention est souvent indiquée en cas de diminution de l’acuité visuelle, conséquence d’une opacité de la cornée. D’autres finalités sont la correction d’une forme cornéenne anormale (kératocône), le traitement de l’amincissement ou de la perforation de la cornée, le soulagement de la douleur, l’éradication de foyers infectieux ou néoplasiques et la résolution de problèmes esthétiques.

La forme classique de la greffe de cornée consiste par remplacer le disque de cornée central d’un receveur dans toute son épaisseur, par la cornée d’un œil provenant d’un donneur. Il s’agit là de la kératoplastie pénétrante.

La tendance actuelle est aux greffes partielles, limitées à certaines couches de la cornée selon la localisation de la pathologie. On différencie donc les interventions suivantes : kératoplasties antérieures (DALK) et postérieures (DSEK, DSAEK, DMEK).

À l’Institut de la Màcula, nous choisissons le type de greffe de cornée en fonction du point précis où se trouve la pathologie cornéenne.

Les soins de la phase post-opératoire d’une greffe de cornée sont bien plus complexes qu’après une chirurgie de la cataracte. Sur le long terme, le succès d’une kératoplastie dépend en partie des soins et du traitement post-opératoire pour prévenir le risque de rejet. Toutefois ce risque est inférieur au taux de rejet de n’importe quelle autre greffe d’organes.


Pathologies analogues

· Opacité de la cornée


Author

Dr Paula Verdaguer, médecin
Inscrite à l'ordre des médecins de Barcelone, sous le numéro 40737
Ophtalmologiste
Spécialiste de la cornée, de la chirurgie réfractive et de la cataracte

Last modified: 10 December, 2018 - 16:20