Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Accessibilité
Haut de page

Up

Choriorétinopathie séreuse centrale 22/03/2013

Retinografia serosa central

Qu'est-ce que la choriorétinopathie séreuse centrale ?

La choriorétinopathie séreuse centrale (CRSC) est un trouble oculaire, relativement fréquent, qui affecte des jeunes et des adultes sains. Elle entraîne une perte de la vision et est, probablement, la maladie rétinienne la plus fréquente après le décollement de la rétine.

Elle est associée à plusieurs facteurs de risque susceptibles de favoriser son apparition chez des personnes prédisposées : l'administration de certains médicaments, en particulier l'utilisation de corticoïdes, quel que soit le type de voie, ou des situations de stress.

Causes

La CRSC est une pathologie qui se caractérise par un passage de liquide à travers l'épithélium pigmentaire rétinien. Ce liquide provient de la choroïde, qui est la couche de vaisseaux sanguins située sous la rétine, et passe dans l'espace sous-rétinien. Il provoque un décollement de la rétine neurosensorielle et affecte généralement, mais pas nécessairement, les régions maculaire et fovéale. Ce décollement fait que les récepteurs de lumière ne se nourrissent pas correctement et qu'ils arrêtent de fonctionner normalement.

Symptômes

On observe différents symptômes : tache aveugle floue ou sombre au centre de la vision, ondulation des lignes droites avec l'œil affecté ou des objets qui semblent plus petits ou plus éloignés avec l'œil affecté.

Quel est le traitement à suivre ?

Il est indispensable de se soumettre à un examen ophtalmologique complet qui comprend les examens suivants : une rétinographie, une autofluorescence, une tomographie par cohérence optique et une angiographie en fluorescence au vert d'indocyanine.

Dans certains cas, la maladie guérit spontanément avec une perte visuelle permanente faible ou nulle. Dans d'autres cas, en particulier lorsque l'état du patient tarde à s'améliorer et que les fuites se produisent hors de la fovéa, le traitement focal au laser au moyen d'une photocoagulation peut se révéler extrêmement efficace.

Il est conseillé d'éviter une accumulation chronique de fluide à l'intérieur et sous les couches de la rétine, car cela provoque, à long et moyen terme, l'atrophie des couches les plus externes de la rétine et une perte de vision sévère et irréversible due à une dégénérescence maculaire cystoïde ou une décompensation permanente de l'épithélium pigmentaire de la rétine. Si les lésions ne peuvent être soignées au moyen d'une photocoagulation au laser, on peut entreprendre une thérapie photodynamique pour provoquer l'occlusion des zones de fuite et tenter de rétablir la vision et d'éviter qu'elle ne s'aggrave.

À l'Institut, nous disposons d'une large gamme d'options thérapeutiques pour les cas de CRSC. Outre le laser à argon classique, nous disposons de la technologie MicroPulse, un laser de très faible intensité et dont les impulsions sont extrêmement courtes et répétitives. Il s'agit d'une méthode sure et efficace pour le traitement de certains cas de CRSC, de même que pour des cas d'œdème maculaire, même si la cause est autre. En de rares occasions, les antiangiogéniques peuvent également être utiles.


Traitements analogues

· Injections intravitréennes

· Laser MicroPulse

· Photothérapie dynamique


Procédures analogues

· Autofluorescence

· Tomographie par cohérence optique

· Angiographie en fluorescence

· Rétinographie

· Angiographie au vert d’indocyanine


Author

Dr Jordi Monés, médecin, titulaire d’un doctorat
Inscrit à l'ordre des médecins de Barcelone, sous le numéro 22838
Directeur
Docteur en médecine et chirurgie
Spécialiste en ophtalmologie
Spécialiste de la rétine, de la macula et du vitré

Last modified 20 October, 2018 - 11:42